San Benedetg Chapel
Peter Zumthor. San Benedetg. Km 1336.

Réalisation : 1985 à 1988

Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg_Section .
Zumthor_San-Benedetg-Chapel_Sumvitg_Detail .

A cowshed
Sumvitg. Km 1354.

grange_suisse_bois.


Les campagnes Alpines sont émaillées de petits bâtiments agricoles. La nécessité de loger les bêtes pendant les pâturages d’été et le morcellement du parcellaire montagnard sont sans doute pour beaucoup dans la multiplication de ces petits édifices en bois qui parsèment les paysages que nous avons traversés.

D’une vallée à l’autre, on remarque des changements subtils dans leur architecture : la pente des toits, la dimension des auvents, le calepinage des bardages varient et c’est finalement les types constructifs eux-mêmes qui se transforment et témoignent de l’adaptation de l’architecture vernaculaire à son contexte.

Le bâtiment que nous avons choisi de décrire est une grange-étable que nous avons jugé assez typique du canton des Grisons dans le sud-est de la Suisse. Il est situé sur les hauteurs du petit village de Sumvigt.

grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.


Les dates gravées sur l’un des poteaux indiquent des récoltes allant de 1952 à 1960. L’année 1959 est inscrite sur l’une des voliges de la couverture. C’est donc assez probablement un bâtiment construit au milieu du XX siècle. Des encoches inutiles pratiquées dans certaines pièces de la charpente laissent penser que le bâtiment a était conçu en partie à partir d’éléments prélevés sur une autre construction.

grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.


Comme la plupart des bâtiments vernaculaires alpins c’est un bâtiment en bois appuyé sur un soubassement en pierre. L’étable est aménagée dans le soubassement, elle supporte un plancher en bois massif fait de troncs de sapins grossièrement équarris. Sur ce plancher reposent des cadres en bois contreventés régulièrement par des écharpes et bardés par un planchéiage à claire voie. La charpente est faite d’un simple empilement de rondins, elle supporte des chevrons sur lesquels sont fixées des voliges grossières. Le tout est surmonté par une couverture en zinc.

grange_suisse_bois.


La forme constructive de cette grange-étable est donc un hybride entre un système poteaux-poutres et un système en rondins empilés, (aussi appelé construction de fuste en France, Blockbau en Allemagne ou log-construction dans les pays anglophones).

Les rondins de la charpente sont souvent simplement posés les uns sur les autres. Ordinairement dans les constructions en rondins, des encoches permettent d’encastrer les troncs et d’augmenter la stabilité. Ici, cette précaution n’a pas été prise partout et l’on sent que la charpente a été réalisée sans plan préétabli, par empilement et ajustements progressifs. Globalement la charpente de la grange est d’ailleurs plutôt surdimensionnée et on sent que la grande disponibilité du matériau a permis aux constructeurs de se contenter d’un système constructif rudimentaire, le poids propre de la structure assurant sa stabilité.

grange_suisse_bois.


Comme souvent dans l’architecture vernaculaire, le bâtiment est très ergonomique et assez astucieux sur le plan thermique. Sur la façade Sud, une grande structure ajourée permet de sécher le foin, elle est réalisée à partir de tasseaux horizontaux simplement enfilés à travers des poteaux. Une fois sec, le foin peut être directement descendu au niveau de l’étable, ou bien stocké dans la grange. Le bardage à claire voie de celle-ci permet qu’il soit à la fois ventilé et protégé des intempéries.

Côté nord, deux petites trappes permettent d’approvisionner l’étable en fourrage sans passer par l’extérieur. À moitié encastrée dans la pente, et couverte par la masse du foin stocké, l’étable bénéficie quant à elle d’une bonne inertie thermique.

grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.
grange_suisse_bois.

Trutg dil flem, walk along the water
Jurg Conzett. Flims. Km 1381.

...

Jurg-Conzett_Trutg-dil-flem_Flims .
Jurg-Conzett_Trutg-dil-flem_Flims .

Shelter for roman ruins
Peter Zumthor. Coire. km 1419.

Réalisation : 1985 à 1986

Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire_Detail .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire_Detail .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .
Zumthor_Shelter-for-roman-ruins_Coire .

© USUS